Condiments sel/huile
image_0066 préparation de fines herbes

La première ligne des étiquettes porte la mention « fines herbes sauvages »
Ces produits ont été obtenus grâce à une recette traditionnelle de conserve au sel et à l’huile. Ecologique car pas de cuisson et diététique car les propriétés de la plante fraîche sont ainsi préservées au mieux.
A noter que les plantes ont été hachées à la main, à la berceuse, afin de respecter au mieux la texture de la plante et éviter la production de jus qui altère la qualité.


Pour une bonne conservation sans risque de rancissement, c’est de l’huile d’olive bio qui est utilisée. La présence d’une autre huile hypothèquerait sensiblement les délais de conservation et le plaisir gustatif. Sel de Guérande.
Des fines herbes sauvages, certes, mais aussi des fleurs, comme celles de l’ail.
Conservation ? : Sans cuisson, c’est le sel qui conserve. On peut donc ouvrir, se servir, refermer et garder à température ambiante sans problème. Veiller simplement à ce qu’il ne reste pas de produit sur les parois, et qu’il y ait toujours un petit peu d’huile sur le dessus. Voir date limite conseillée sous le pot.

La mention RARE signale des produits qui ne se trouvent pas, à ma connaissance, dans le commerce. Non pas que les plantes soient rares, mais que le temps de cueillette et de fabrication est dissuasif. J’ai grand plaisir à vous les faire découvrir.

Apprenez à faire vous-même ces produits
Voir les stages que je propose tout au long de l’année.
Programme sur www.stages-nature-cuisine.fr

!
!

Feuilles d’ail des ours

!
Pot en verre dodécagonal de 115 ml ; 110 g
Le condiment sauvage le plus connu. Base de sauces, de vinaigrettes, sur des toasts beurrés, avec du fromage blanc, mélangé à du beurre pour steak ou escargots, sur des pâtes, etc.

Fleurs de poireau sauvage - RARE

!
Pot en verre dodécagonal de 115 ml ; 110 g

mon préféré

Base de sauces, de vinaigrettes, sur des toasts beurrés, avec du fromage blanc, sur des pâtes, etc.